Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

SFR Interactions Cellulaires et Applications Thérapeutiques


Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Friday Séminaire 29/04/2016

    Friday Séminaire 29/04/2016

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Séminaire de Caroline Poli

    Intervenant local

    Le 29 avril 2016

    Un séminaire sera donné par Caroline Poli, UMR Inserm 892 - CNRS 6299 - CRCNA - Equipe 7 «Immunité Innée et Immunothérapie», Angers.

    «IL-26, une cytokine … ou pas ?» 

    Les étudiants de médecine/pharmacie devant valider certains modules (M1 et M2) devront impérativement venir avec leur fiche personnelle de validation des séminaires qui sera alors tamponnée.

    12h00 - 13h00
    ICO site Paul Papin, amphithéâtre

     secr-inserm-angers @ contact.univ-angers.fr

    Physiologiquement, l’ADN, séquestré dans les noyaux, n’est pas détecté par les récepteurs de danger du système immunitaire. En revanche, au cours d’inflammations chroniques, il a été démontré que la rupture de la tolérance vis-à-vis de l’ADN du soi, consécutivement à sa libération dans le milieu extracellulaire par les cellules mortes, représente un stimulus inflammatoire clef dans le processus physiopathologique. L’accès de l’ADN extracellulaire aux récepteurs intracellulaires est médiée par des molécules cargo capables de s’associer à l’ADN extracellulaire et d’induire sont internalisation. L’IL-26 a été décrite comme une cytokine pro-inflammatoire. Cependant, les mécanismes moléculaires associés à cette activité restent mal connus. Nous avons démontré que l'IL-26 présente des caractéristiques structurales et fonctionnelles similaires aux molécules cargo, et serait donc impliquée dans la sécrétion de cytokines proinflammatoires par les cellules myéloïdes via la voie STING (DNA sensors). Le rôle de l’IL-26 dans l’activation des cellules immunitaires dans un contexte inflammatoire chronique a pu être confirmé chez des patients en poussée de vascularite à ANCA (AAV).